Questions à considérer avant de faire visiter une maison virtuellement

Même si le nouveau coronavirus (COVID-19) fait en sorte que les gens, partout en Amérique du Nord, restent chez eux pour se conformer aux directives de distanciation sociale, la technologie fournit aux courtiers immobiliers des méthodes pour aider les visites à se poursuivre – sans avoir à se retrouver en face à face.

Pendant des années, les plateformes de vidéoconférence en ligne ont été un moyen pratique d’offrir des visites virtuelles et des présentations de maisons aux acheteurs de l’extérieur de la ville, et maintenant, elles constituent un moyen sain de faire avancer les affaires en ces temps de crise. Alors que le monde s’adapte aux effets du coronavirus dans quelques mois, les visites virtuelles de maisons pourraient encore être une option pratique pour les acheteurs et les vendeurs.

Si vous êtes à l’aise avec les présentations virtuelles, voici quelques éléments à prendre en considération.

Quelle est la technologie la plus efficace pour vos clients ?

Chaque personne a un niveau de confort différent lorsqu’il s’agit d’utiliser la technologie des appels vidéo. Lors de la planification de votre visite virtuelle, demandez à vos clients quelle technologie ils préfèrent. Sont-ils plus à l’aise avec FaceTime, Zoom ou autre ? Assurez-vous que le choix final est sûr, convivial et facile pour toutes les parties concernées.

Qui dirigera la visite ? De quelle façon sera t’elle filmée?

L’idéal serait que ce soit le courtier qui dirige ces visites, mais vu l’évolution rapide du coronavirus, il est important de gérer les visites virtuelles au cas par cas. Si la propriété est inoccupée et que les vendeurs sont d’accord, il peut être possible de diriger la visite vous-même via une plateforme de vidéoconférence, à condition de respecter les dernières directives en matière de santé et de sécurité.

Une propriété occupée présente une série de défis différents. Envisagez de limiter ce type de visite aux acheteurs sérieux. Ces types de visites peuvent nécessiter que vous travailliez directement avec le vendeur et son courtier. Vous devrez vous assurer qu’ils sont à l’aise et intéressés à faire visiter virtuellement leur maison à un acheteur potentiel.

Une façon d’y parvenir : organiser un appel Zoom, une réunion Google Hangout ou une réunion de groupe Skype. Demandez à toutes les parties concernées de participer à la réunion. Le vendeur peut se promener dans la maison et en parler, avec les courtiers agents qui interviennent pour ajouter le contexte si nécessaire.

Êtes-vous aussi descriptif que possible ?

Lorsque vous dirigez une présentation virtuelle, il est important d’être aussi descriptif que possible. Pour démontrer la hauteur des plafonds, vous pouvez montrer la taille d’une porte à titre de comparaison. Si vous essayez de montrer la largeur réelle d’un espace, montrez le temps qu’il vous faut pour traverser la pièce. Faites preuve de créativité et décomposez chaque élément de la propriété pour que l’acheteur ait l’impression d’y être réellement.

En cette période sans précédent, de nombreux professionnels de l’immobilier réfléchissent à des moyens créatifs de répondre aux besoins des acheteurs et des vendeurs sans mettre la santé de quiconque en danger. En ce qui concerne les présentations numériques, le fait de répondre à ces questions vous permettra de créer une expérience virtuelle sûre, saine et productive.



Version française et adaptée de l’article :
https://blog.buffiniandcompany.com/questions-to-consider-before-showing-a-home-virtually/
Buffini & Company